Téléphone: +33 (0)6 24 97 54 19

e-Mail: christophe.rothenburg@gmail.com

Qu'est ce que la méditation de Pleine Conscience?

La méditation comme entraînement de l'esprit

Il exsite 1001 manières de définir la méditation, mais la plus simple, et peut-être la plus juste, est de la comprendre comme un entraînement de l'esprit. Un entraînement qui va nous aider à cultiver des capacités psychologiques, tel que l'attention, l'équilibre émotionel, le recul, le calme intérieur, la lucidité sur nous même et le monde, la tolérance, la bienveillance. Dire que la méditation est un entraînement de l'esprit, c'est reconnaître que notre seul volonté ne nous suffit pas pour changer. Nous le savons pour notre corps, mais souvent nous l'oublions pour ce qui est de notre esprit.

La méditation est ainsi un acte d'humilité:

on ne peut pas décider, comme ça, de courir plus vite ou plus longtemps, d'être plus musclé.e ou plus souple du jour au lendemain. Nous allons devoir pour cela nous entraîner, faire du footing, ou du yoga, de la musculation. Il en va de même pour notre esprit, nous ne pouvons pas décider comme ça de moins stresser, d'être plus calme, plus généreux, d'avoir plus de recul, plus d'attention et de concentration. Si nous voulons progresser dans ces domaines, nous allons devoir, là aussi, y travailler régulièrement, accepter, pour progresser, l'idée d'une culture mentale, à l'image d'une culture physique. Et la méditation, c'est exactement cela: un entraînement de l'esprit.

La méditation est aussi un acte d'audace et de créativité:

oui, nous pouvons désobéir à ce qui ressemble à un destin, nous pouvons changer notre manière de voir le monde et de l'habiter. Changer en méditant régulièrement, explorer le fond de notre esprit, en accepter certaines limites, en repousser d'autres, et finalement cultiver ce qui nous aide à devenir de meilleurs humains.

La méditation et la médecine

D'un point de vue historique, c'est Jon Kabat-Zinn, biologiste moléculaire et professeur émérite de médecine à l’école de médecine de l’Université du Massachusetts, qui a conçu le programme MBSR (« Mindfulness-Based Stress Reduction ») pour donner un accès laïc à la mindfulness ou Pleine Conscience.

Depuis, la Pleine Conscience fait l'objet de nombreuses études scientifiques, et elle est notament enseignée à l'université de médecine de strasbourg ainsi qu'à l'université de Lyon.